SRI LANKA : ITINÉRAIRE, AVIS ET BONS PLANS

Même si j’en ai peu parlé sur ce site, ma préférence va à l’Asie. Après un voyage à Singapour et au Cambodge, nous avons choisi une destination qui monte depuis la fin de la guerre civile: le Sri Lanka. Les touristes en ont bien eu vent et sont déjà assez nombreux. Mais cela ne gâche pas la surprise. Le Sri Lanka, c’est ce genre de petit pays où les paysages changent en quelques kilomètres. Derrière, se cache un meting pot culturel et religieux malheureusement difficile à faire coexister tant les tensions demeurent fortes. C’était vraiment le moment de parler du Sri Lanka. Après la guerre civile dans les années 1990, le tsunami de 2004, les attentats en 2019 et la crise du coronavirus en 2020, le sort semble s’acharner sur le tourisme sri lankais. Dès qu’il sera possible de voyager de nouveau, foncez avant que la masse ne revienne. En attendant, j’en profite pour vous livrer mon impression générale et des conseils pour parfaire votre organisation.

Ce qu’on a adoré ♥

    • les paysages, des collines de plantation de thé aux plages désertes en seulement quelques kilomètres.

    • le thé.

    • sentir l’émergence de l’Asie.

Ce qu’on a moins aimé  

    • le rapport avec les gens qui ont du mal à nous considérer autrement que comme des touristes.

    • Kandy.

    • l’insistance pour qu’on fasse des promenades à dos d’éléphants.

12 JOURS AU SRI LANKA : UN PROGRAMME A LA VITESSE DE L’ÉCLAIR

12 jours au Sri Lanka, c’est le temps que nous y avons passé.. Les distances sont courtes en kilomètres mais longues en temps. En une semaine et demie, vous n’aurez jamais le temps de tout faire. D’ailleurs, je regrette d’avoir coché tant de choses sur ma liste. J’aurais préféré me poser plus longtemps dans certains lieux. On ne dormait parfois qu’ une nuit sur place. Ce séjour m’a fait repenser ma façon de voyager. Désormais, je vais moins vite et tant pis si je ne peux pas tout faire. Sachez que des incontournables comme le triangle culturel ne vous sont pas proposés ici. Ce programme est donc faisable mais sachez que vous allez courir. Voici mes 12 jours au Sri Lanka:

    • KANDY, 3 JOURS

Après avoir pris le train de Colombo, posez vos valises à Kandy, le centre religieux du Sri Lanka. Autant le dire, la ville a été clairement une déception. Ces environs, au contraire, valent la visite. L’après-midi, faites le tour du lac jusqu’au Temple de la Dent qui contient une relique de la dent de Bouddha. Ce sera l’occasion de voir les fidèles prier. Si vous pouvez y venir les jours de pujas, c’est mieux. Puis, allez prendre un verre en remontant vers Helga’s folly. Cet hôtel galerie est comme la rencontre entre Dalí et la famille Adams. Evitez les spectacles de danses et tambours relevant plus d’une amusette pour touristes que d’une expérience authentique. Le lendemain, partez explorer les environs de Kandy. Commencez par la tournée des temples des 3 petits cochons. On appelle comme ça les temples de Lankatilake, Devale d’Embekka et Gadaladeniya car l’un est construit en pierre, l’autre en brique et le dernier en bois. C’est vraiment l’occasion d’entrer en contact avec la culture sri lankaise. Les familles s’habillent en blanc pour apporter les offrandes et viennent prier. Consacrez toute l’après-midi au jardin botanique de Peradeniya. Insistez auprès de votre chauffeur pour qu’il vous laisse plus de deux heures. L’occasion de rencontrer des centaines d’espèces de palmier, d’être au calme dans une ville en pleine effervescence. Le lendemain, réservez un chauffeur auprès de votre hôtel pour effleurer le triangle culturel avec les sites de Dambulla et surtout Sigiriya, l’un des rochers les plus impressionnants du monde.

Lire l’article sur Kandy ici

Lire l’article sur Dambulla et Sigiriya ici

    • HILL COUNTRY, 2 JOURS (entre 4 et 5 heures de train à partir de Kandy)

Après avoir pris le train à partir de Kandy pour un voyage inoubliable, arrêtez vous à Nuwara Eliya. Cette ville coloniale est comme une plongée en Grande-Bretagne. L’occasion de prendre un afternoon tea en déambulant entre les hôtels classes. Négociez avec un tuk tuk un tour à travers les plantations de thé, de fraises et autres légumes. C’est une région de montagne abondante dont les produits se retrouvent sur les étals des marchés bien rangés. La visite d’une plantation de thé peut être ajoutée mais il s’agit souvent de textes appris par cœur et une question peut vite désorienter le guide. Finissez la journée au coucher de soleil sur les Ramboda falls. N’oubliez pas de prendre une petite laine, il fait vite très froid. Le lendemain, réservez une escapade dans les Horton plains, un paysage qui oscille entre tourbes écossaises et forêt tropicale. L’après-midi, promenez vous dans le jardin botanique de Nuwara Eliya. Et pourquoi pas prendre une tasse de thé dans un superbe hôtel du coin comme le Heritance Tea Factory? L’occasion d’une dernière échappée dans les plantations. Ces deux jours ont certainement été parmi nos préférés au Sri Lanka.

Lire l’article sur Hill Country et Horton plains

  • ELLA, 2 JOURS (entre 4 et 5h de train à partir de Nuwara Eliya)

De retour dans le train allant de Nuwara Eliya à Ella qui forme la plus belle portion avec vue sur les plantations de thé, vous aurez mérité de poser vos bagages dans cette station de montagne, rendez-vous des baroudeurs. Pour vous reposer du voyage, préférez l’ascension du Little Adam’s Peak l’après-midi. En revenant sur vos pas, suivez le chemin qui vous annonce le Nine Arches Bridge. Le lendemain, partez très tôt pour ne pas manquer le lever du soleil à Ella Rock. Trouvez un guide de préférence avec votre hébergement. Avec les hautes herbes, il est pratiquement impossible de trouver son chemin seul. Attention aux guides locaux qui pratiquent des prix mirobolants. L’après-midi, faites la visite d’Uva Halpewaththa Tea Factory à 30 minutes d’Ella. Enfin de vraies explications sur la fabrication du thé. Si vous voulez voir les travailleurs en action, ne venez pas le lundi.

Lire l’article sur Ella ici

  • PARC NATIONAL D’UDA WALAWE, 1 JOUR (à 3h d’Ella)

Le Sri Lanka n’a rien à envier à l’Afrique en terme de faune. Même s’il faut peser le pour et et le contre de ce type d’activité, les safaris sont nombreux dans l’île. Nous avons opté pour le parc national d’Uda Walawe car il se trouvait sur notre route et parce qu’il était moins bondé que celui de Yala. A coup sûr, vous verrez des éléphants, des buffles, des crocodiles mais aussi et surtout de magnifiques oiseaux. Peu de chance d’apercevoir un léopard en revanche.

Lire l’article sur Uda Walawe ici

  • TANGALLE, 1 JOUR (à 2h30 d’Uda Walawe)

Peut-être notre plus grande déception. Non pas le lieu mais le fait de n’y être resté qu’un jour. A Tangalle, nous avons compris le concept de plage déserte. En revanche, impossibilité presque totale de se baigner à cause des rouleaux. Mais il fait bon d’avoir une plage rien qu’à nous. Logez en dehors de la ville car les plages sont plus belles et c’est là où vous avez l’assurance d’être seuls. Parmi les plages où se prélasser absolument: Marakolliya beach et Rekawa Beach. Organisez une excursion vers les temples rupestres de Mulkirigala.

Lire l’article sur Tangalle ici

    • GALLE, 1 JOUR (à 2h de Tangalle)

Une journée à Galle, c’est un peu sortir de la torpeur du pays. Un retour au calme dans une ville où il est interdit de klaxonner. Flâner le long et à l’intérieur des remparts de la ville. Perdez vous dans les ruelles où les maisons coloniales ne dévoilent pas leurs intérieurs. Faites du shopping et optez pour un massage qui vous remettra en jambe. Surtout, ne manquez pas le superbe coucher de soleil au Bastion du Triton.

Lire l’article sur Galle ici

    • COLOMBO, 2 JOURS (à 1h30 de Galle)

J’ai lu beaucoup d’articles décrivant Colombo comme sans intérêt. J’en pense tout le contraire. La ville pousse comme un champignon. Il y a du rythme, de l’audace et de l’authenticité. Si certains cherchent la beauté de Galle ou les paysages d’Ella, ils seront déçus. On vient à Colombo pour sonder l’avenir du Sri Lanka. Posez vous dans le parc Viharamahadevi dans le quartier de Cinnamon Gardens. C’est aussi ici que se trouve le National Museum. Evitez la visite car ce musée est assez poussiéreux. Entamez ensuite une très longue marche à pied vers le Galle Face Green où vous pourrez admirer un superbe coucher de soleil sur l’Océan Indien. Entre temps, vous aurez découvert une ville en bouillonnement. Pour votre dernier jour, laissez vous tenter par un tour de la ville avec Harold Sandrasagara, un sri lankais ayant vécu aux Etats-Unis. Il vous emmènera à la découverte de l’architecture coloniale et aussi dans le quartier de Petah, un immense marché qui vous fera perdre vos repères.

NOTRE ITINÉRAIRE EN CARTE

QUEL MODE DE TRANSPORT CHOISIR ?

On évitera la voiture et on se contentera des transports en commun. En ville, le tuk-tuk est le moyen idéal pour se déplacer. Ainsi, négociez les prix à Kandy, Nuwara Eliya et Colombo. Pour ce qui est des virées à partir de votre hôtel comme vers Sigiriya à partir de Kandy et Horton plains à partir de Nuwara Eliya, réservez une voiture avec chauffeur. Entre Kandy et Ella, prenez le train. C’est l’un des plus beaux trajets du monde que vous ne regretterez pas. Faites une halte entre les deux villes sinon vous y passerez la journée. Entre les autres villes, préférez le bus au train. Ce dernier est très lent et les autoroutes en construction permettent aux autocars de vous déposer plus vite. Le bus est idéal entre Tangalle et Galle et entre Galle et Colombo.

Lire l’article sur le train au Sri Lanka ici

QUAND Y ALLER ?

Il n’y a pas de mauvaise saison pour se rendre au Sri Lanka. Mais sachez que vous ne pourrez pas tout faire. En effet, quand une partie du pays est au sec, sur l’autre, les pluies s’abattent et vice-versa. Voilà pour moi les 3 meilleures saisons dans l’ordre pour partir à la découverte de l’île :

    • Juillet-août : on éliminerait vite cette saison à cause des moussons. Pourtant, c’est une période assez complète. Au Sud, les précipitations retombent. Au mois de juillet, une grande fête hindoue à lieu à Kataragama. S’il est vrai que vous serez en pleine saison des pluies pour la région montagneuse, vous serez aussi là au moment de la plus grande fête du pays: l’Esala Perahera (fête de la Dent), immense procession avec éléphants et danses folkloriques. Toutefois, sachez que les associations de défense des animaux dénoncent cette fête. Mais la saison est surtout idéale pour se prélasser sur les plages désertes de la côte est et pour faire du surf, notamment à Arugam Bay. Elle l’est aussi pour le nord où la fête de Nallur dure 25 jours.

    • Mars-avril : C’est à cette saison que le temps est le plus clément pour la partie la plus touristique. C’est aussi le moment d’assister à des fêtes chrétiennes sur la côte ouest à Negombo. Le 13 avril, c‘est le nouvel an cinghalais, célébré en grande pompe à Nuwara Eliya. Sur la côte est, c’est la meilleur saison pour observer des baleines bleues au large de Trincomalee.

    • Janvier : c’est le mois le plus sec sur la côte ouest. Idéal si vous envisagez d’y séjourner ainsi qu’à Colombo. C’est sur cette côte que vous aurez le plus de chance de voir des bancs de dauphin. Si vous venez plutôt faire la fête, il y en a tous les soirs à Hikkaduwa. Concernant la région montagneuse et Hill Country, habituellement très pluvieuse, c’est le mois où le ciel y est le plus dégagé. En revanche, les nuits sont fraîches. Bref, janvier est le meilleur moment si vous souhaitez faire l’ascension de l’Adam’s peak au lever du soleil. Il y a peu de chance que les nuages viennent gâcher l’horizon.

CE QUI NOUS A MARQUE PENDANT NOTRE VOYAGE :

    • On va commencer par du superflu: les bananes. Plus petites que chez nous mais bien plus sucrées et savoureuses. Je ne pouvais plus m’en passer.

    • Les transports toujours bondés. On a aimé poser notre valise tout le long du train et inviter les enfants à s’asseoir dessus.

    • Les moines touristes. Bizarre de les voir en lunettes de soleil et en train de faire des selfies comme les autres.

    • Les femmes qui travaillent dans les plantations de thé. Tout ça nous semble merveilleux mais le soir, on les croise sur la route du retour pour se rendre dans les bidonvilles. Payées au lance pierre, ce métier est harassant. Certaines se coupent le doigt à force d’arracher les feuilles. Beaucoup finissent amputées. Le voyage, c’est aussi parfois un dur retour aux réalités.
    • la rencontre avec un pêcheur dans le port de Tangalle qui nous racontait sa vie difficile à bord du bateau, ses compagnons morts noyés, les difficultés de vivre de cette activité avec la surpêche et surtout le tsunami de 2004. Il a pu reprendre grâce à des subventions de l’Union européenne. Ne l’oublions pas, le voyage, c’est avant tout des rencontres du hasard.

    • Et ce moine qui se gratte avec la main droite censée être pure ….

TOP 5 DES ENDROITS OU MANGER

1) Ministry of Crab (Colombo) :

peut-être le meilleur crabe de ma vie. Je m’en lèche encore les doigts. C’est le chef Dharshan Munidasa qui a implanté son restaurant dans le quartier du Fort. Le crabe est ici préparé de différentes façons. J’ai pris la version poivre aillée comme le suggérait le Lonely Planet. Je ne voulais plus laisser une miette de chair. Absolument divin. D’ailleurs, le restaurant a fait partie des 50 meilleurs restaurants d’Asie. C’est assez cher comparé à tout ce que les restaurants sri lankais pratiquent mais ça vaut vraiment le coup de se faire plaisir.

2) Church street social (Galle) :

Ce restaurant se situe dans l’un des plus beaux hôtels de Galle. Nous avons tellement aimé que nous y sommes revenus deux fois. On a adoré la déco moderne qui épouse bien le style hôtel colonial du lieu. Au midi, des plats plus simples et le soir, des plats européens revisités à la sauce sri lankaise et plutôt gastros. Noix de coco, citronelle … Les saveurs de l’Asie du sud est y étaient.

3) Empire café (Kandy) :

Si on n’ a pas trop aimé Kandy, on ne regrette pas d’y être allé rien que pour ce café. Là encore dans une maison de style colonial où le patron sri lankais fait encore ses comptes à la main. C’est ici qu’on a découvert les curry sri lankais. Le problème, c’est qu’après, on n’en a jamais mangé de meilleur. Prenez absolument le riz au curry du midi. Il est accompagné de différents curry. Le matin, revenez y. Ils ont d’excellents petits déjeuners sri lankais mais aussi anglais. Ça a été notre fief pendant nos trois jours à Kandy.

4) T-Lounge by Dilmah (Colombo) :

Une des meilleures adresses de Colombo qui en cumule beaucoup. Ce magasin de thé se mue bon petit resto le midi. Vous pourrez y acheter des quantités de thés différents. Ils vous proposent des thés du mois à boire. Les sandwichs et autre encas sont délicieux. Et le personnel d’une grande gentillesse.

5) Hight Tea at the Grand (Nuwara Eliya) :

Vous n’auriez jamais pensé prendre un afternoon tea au Sri Lanka? C’est pourtant possible à Nuwara Eliya. Le thé est savoureux. Et ce qui l’accompagne est gargantuesque.

SI JE REVENAIS UN JOUR AU SRI LANKA, J’IRAIS :

    • dans le triangle culturel voir les sites archéologiques d’Anuradhapura et Polonnaruwa. Ça a été un crève-coeur de les enlever de mon programme.

    • sur la côte Est, là où les touristes laissent encore les plages désertes..

    • dans le Nord qui s’ouvre enfin. L’occasion de découvrir la culture tamoule.

    • dans le parc national de Bundala peu fréquenté. Pour voir si je change d’avis sur les safaris.

    • sur la côte ouest pour me mettre aux sports nautiques.

Qui sait, c’est peut-être pour très bientôt…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Pour suivre mes voyages au jour le jour avec mes réseaux sociaux

Facebook
Facebook
INSTAGRAM