Destinations tendanceIles

PRÉPARER SON VOYAGE: AVANT DE PARTIR AUX ACORES

Les Açores sont une destination qui monte. D’ailleurs, 2 de mes amis y sont déjà allés. Je gage que mon futur voyage et les photos qui l’illustreront vous donneront la même envie. Mais comme tout voyage, il y a des préparatifs nécessaires. Je réponds à quelques questions qui peuvent se poser avant de partir aux Açores. Cet article pourra être complété par d’autres questions éventuelles.

LES PAPIERS

C’est la première bonne nouvelle. Les Açores sont une possession portugaise et comme tout territoire ultra-marin de l’Union europénne, nul besoin d’avoir un passeport ou un visa. Une carte d’identité suffit. Aucune paperasse à remplir avant de partir aux Açores.

LE TRANSPORt

L’avion

Vous n’aurez pas d’autres moyens pour arriver aux Açores. Et il vous faudra faire une escale à Lisbonne. Bon plan : certaines compagnies vous proposent une escale de 5 jours à Lisbonne avant de vous envoler vers l’archipel. Ca peut valoir le coup. Les prix varient. Si vous vous y prenez assez tôt à l’avance, vous pouvez avoir des billets pour 200 euros vers Ponta Delgada. Pour ma part, j’ai déboursé 300 euros aller retour. Ma sœur qui part de Paris et qui s’y prend à la dernière minute en aura pour 700 euros. Il y a d’ailleurs un gros différentiel en partance de Paris et Bruxelles. 700 au départ de Paris, entre 350 et 450 euros pour août en réservant 2 mois à l’avance.

D’île en île, l’avion est aussi le mode de transport à privilégier. C’est la compagnie sata et sa filiale azore airlines qui prend en charge toutes les îles. Toutes sont desservies par les airs. Elles sont toutes reliées les unes aux autres même s’il peut arriver que vous deviez faire des escales dans certains cas. Le trajet ne dépasse pas 1h15 (c’est la durée qu’il vous faudra entre l’île de Sao Miguel et Flores qui est la plus éloignée). De même, l’aller retour est autour de 100 euros.

Le bateau

Il y a des ferrys entre les différentes îles. Les lignes sont assez régulières mais cela dépend aussi de l’éloignement des îles. Dans l’ensemble des cas, mieux vaut privilégier l’avion. Si je prends l’extrême, il vous faut plus d’une journée entre Sao Miguel et Flores contre 1h15 en avion. Et ça vous prend plus de 2 jours sur votre voyage. En revanche, le ferry est la bonne option entre Faial et Pico. Moins de 20 euros par personne pour un peu moins de 30 minutes de traversée.

La voiture

Pas beaucoup d’habitants sur les îles donc pas beaucoup de voitures. Et pourtant, ce moyen de transport est absolument nécessaire. Ceux qui veulent tout faire en bus devront vraiment s’armer de patience et seront très limités dans leurs déplacements. Le réseau n’est que très peu développé.

Peu de voitures sur l’île veut dire aussi que la location est chère. Pour 4 jours à Pico, en prenant la plus bas de gamme, nous en avons pour 240 euros en été. Sur Sao Miguel, les prix sont en revanche bien plus raisonnables. 

QUELLE ÎLE CHOISIR AVANT DE PARTIR AUX ACORES ?

Ce sera la plus grande de vos interrogations. A moins que vous ne disposiez de 2 mois, il vous sera impossible de faire le tour de l’archipel. Chaque île mérite qu’on lui consacre un peu de temps. Si vous avez une semaine, une ou deux grand maximum. Entre 10 jours et 2 semaines, tablez sur 2 ou 3 mais pas plus. D’autant plus difficile, chacune d’entre elles a ses spécificités et vous serez obligatoirement frustré. Avant de partir aux Açores, il est donc important de voir laquelle répondra la plus à vos envies. Je me suis intéressé surtout à 6 îles. Je ne développerai donc pas les 9 ici.

Sao Miguel

C’est peut-être l’incontournable. Déjà parce que c’est ici que vous atterirez. Ensuite parce que c’est la plus grande. On peut d’ailleurs en une semaine se contenter de celle-ci. Vous attendent des plantations de thé, des randonnées ponctuées d’un lac superbe coincé entre la terre et la mer mais aussi le lac de Furnas d’où se dégage des vapeurs. De là, vous aurez peut-être l’occasion de manger un excellent cozido, le plat national qu’on fait cuire dans le sol. C’est une sorte de pot au feu local. Ce sera la première île que je visiterai.

Terceira

Je ne visiterai pas celle-ci mais sachez que Terceira devient de plus en plus le paradis des surfeurs. Ce n’est presque plus confidentiel. C’est aussi ici qu’on trouve la plus belle ville de tout l’archipel : Angra do Heroismo. Pas de surf pour moi en tout cas donc Terceira ne fera pas partie de mon voyage.

Sao Jorge

L’amie qui est allée à Sao Jorge ne tarit pas d’éloges sur l’île. Des randonnées incroyables où il faut aimer grimper mais aussi descendre. Les falaises sont vertigineuses. Tout en bas, vous y verrez les fajas. Ce sont des éboulements de terrain ou de lave qui tendent à agrandir l’île. Mais ce sont aussi des terrains fertiles propices à l’agriculture. Ces paysages sont en tout point remarquables. Au risque de décevoir mon amie, nous n’irons pas à Sao Jorge.

Pico

Le mont Pico est le plus haut sommet du Portugal. C’est aussi accessoirement un volcan. Son ascension s’impose donc. Et surtout, vous pourrez y goûter le verdelho, un vin liquoreux que les habitants font pousser sur les pentes volcaniques et qu’ils protègent du vent par des murets. Le paysage viticole de Pico est d’ailleurs inscrit à l’UNESCO et il paraît que les habitants n’en étaient pas forcément ravis. Un raz de marée touristique est si vite arrivé. Enfin, c’est le meilleur endroit pour observer les plus grandes baleines du monde. Pico est donc sur ma liste.

Faial

Pour ceux qui vont à Pico, il serait dommage de ne pas combiner la visite avec Faial. C’est à moins de 30 minutes en ferry. Les éruptions peuvent être impressionnantes dans les Açores. C’est d’ailleurs ce qui s’est produit en 1957-1958. Tellement forte, elle a créé une île à l’extrémité de Faial avant de devenir un isthme. Aujourd’hui, ce paysage volcanique noir est une des plus belles terres de randonnée des Açores. C’est donc logiquement que je me rendrais à Faial.

Flores

J’ai longuement hésité avant de partir aux Açores si je devais choisir oui ou non Flores. C’est la plus éloignée, l’une des plus isolées mais sûrement la plus belle. Je me suis dit que ce sera pour la prochaine fois. Mais les photos parlent d’elle même. Richesse végétale et cascades font qu’on ne peut que se sentir privilégié dans un tel endroit.

Avant de partir aux Açores, le casse-tête sera très compliqué à résoudre. Il faudra faire des choix qui s’avéreront être de véritables dilemmes. Ou alors envisager de partir pour un très long voyage.

Les photos qui illustrent cet article sont issues du site visitportugal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *