Mes 5 destinations pour 2023

2022 s’achève. Une année où on a pu renouer avec le voyage, où les restrictions tombent petit à petit. Mais pendant la pandémie, on a perdu beaucoup de temps en découverte. 2023 pourra faire l’effet d’un rattrapage. Choisir dans le catalogue des voyages devient de plus en plus difficile tant le nombre de destinations augmente chaque année. Que vous soyez fin gourmet, touriste qui se la coule douce, à la recherche d’expériences locales, à vouloir suivre la route ou plutôt féru de culture, je vous ai concocté une liste de 5 destinations qui peuvent convenir à différents publics. Et je les ai toutes testées. Osez l’aventure!

LA DESTINATION GASTRONOMIQUE

BOURGOGNE (FRANCE)

En 2015, l’UNESCO inscrivait les climats du vignoble de Bourgogne sur la liste du patrimoine mondial. L’an dernier, la Cité internationale de la gastronomie et du vin sortait de terre à Dijon. Des musées interactifs, des boutiques consacrés à l’alimentation ou aux arts de la table, des dégustations de vin… C’est déjà un incontournable. Sans oublier que la Cité des vins et des climats de Bourgogne se décline sur trois lieux emblématique: Chablis, Beaune et Mâcon. Vous l’aurez compris, entre la bonne chère/ le bien boire et la Bourgogne, c’est une histoire millénaire. On peut prendre son vélo à partir de Dijon pour pédaler sur la route des grands crus qui passe par les Côtes de Nuit et de Beaune. Une halte au Clos Vougeot est toujours appréciable. Ça vaut aussi le coup de descendre dans le Mâconais et grimper la roche de Solutré pour avoir une vue panoramique sur les vignobles. Mais en plus du bon vin, on mange bien et les bonnes tables sont pléthore. Les étoiles se sont ici alignées sur le guide Michelin. Parmi nos meilleures expériences, on recommande Aux Terrasses à Tournus qui met en avant les produits locaux allant jusqu’à faire faire la décoration par des artisans du coin. Quoiqu’il en soit, vous repartirez de la Bourgogne avec des envies de reprendre œufs en meurette, gougères ou kir. Régalez-vous!

LE ROAD TRIP

JORDANIE

Cette année, Lonely Planet a nommé la Jordanie dans la catégorie « Unwind », soit la destination où on peut se relaxer. Pour ma part, je trouve que c’est une excellente destination pour un road trip. En effet, arrivés à Amman, vous pouvez facilement louer un véhicule. Dans ce pays, les routes asphaltées sont de bonne qualité et les distances ne sont jamais longues: 4 heures pour aller du Nord au Sud. Je conseille de mettre le cap au sud et de remonter au fur et à mesure vers la capitale. Commencez votre périple à Aqaba pendant deux jours. Pour ceux qui n’ont jamais eu l’occasion de plonger, c’est l’occasion ou jamais car la mer Rouge offre des trésors aquatiques. Vous irez ensuite vous ressourcer dans le désert du Wadi Rum, l’un des plus beaux lieux que j’ai pu découvrir. Unique. Puis en avant vers l’incontournable Petra. Je vous conseille de vous y établir au moins 3 jours car le site est vraiment très riche et on peut facilement éviter la foule en arrivant très tôt. La suite se passe dans la vallée de Dana qui vous offrira des randonnées mémorables dans les wadi asséchés, des canyons époustouflants. Vous quitterez ensuite la culture bédouine pour vous arrêter un ou deux jours dans la ville de Madaba y admirer de magnifiques mosaïques chrétiennes et faire un petit détour vers le Jourdain là où Jésus a été baptisé. On n’oubliera pas de se détendre une journée dans un des complexes de la mer Morte, refaisant la même photo que des millions de touristes, flottant un journal à la main dans ses eaux gorgées de sel. Le voyage se terminera à Amman, fascinante alors que je ne m’attendais pas à l’apprécier. C’est ici une Jordanie moderne et généreuse où vous aurez par exemple l’occasion de prendre des cours de cuisine par des réfugiés. 15 jours ne seront pas de trop pour entreprendre ce beau road trip.

LA DESTINATION DETENTE

ISLA BASTIMENTOS (Panamá)

Imaginez-vous vous réveiller et voir un paresseux se mouvoir lentement dans les arbres. Prendre un petit-déjeuner qui fait le plein en fruits. Plonger dans la mangrove qui vous entoure ou alors la parcourir en kayak. C’est ce que l’Isla Bastimentos vous réserve. Située dans l’archipel très touristique de Bocas del Toro, cette île est exceptionnellement préservée. En effet, il n’existe pas de route et on ne peut s’y déplacer qu’en bateau taxi! Et si on veut prendre plus son temps, le paddle ou le kayak sont des alternatives plus douces. D’ici, on peut réserver des excursions dans une réserve naturelle où on peut faire du snorkeling ou encore se rendre dans une ferme permacole qui cultive du cacao et bien d’autres condiments à l’état sauvage à Up in the Hill. Je vous invite à sympathiser avec les ngobe-buglé, un peuple indigène dont malheureusement, les villages sont souvent oubliés alors que leur gentillesse vous touchera. Mais pour réaliser ce voyage de rêve, il faut loger dans une adresse d’exception. Pour nous, ce fut la guesthouse Los Secretos, tenue par un couple de Français aux petits soins au beau milieu de plusieurs hectares de forêt. Les repas du soir sont divins. Tout de suite, ça donne envie de lâcher prise.

LA DESTINATION « RENCONTRE AVEC LES LOCAUX »

DERRY/ LONDONDERRY (Irlande du Nord)

Popularisé par la série Derry girls, la ville aux deux noms (Derry pour les nationalistes qui veulent être réunis à l’Irlande; Londonderry pour les unionistes fidèles à la couronne britannique) peut redevenir à tout instant une poudrière. Mais les initiatives touristiques pourraient participer de la réconciliation. Ne nous leurrons pas tout de même, le chemin est semé d’embûches. Cette ville vous émouvra tant les murals (grandes peintures sur les murs) témoignent de mémoires blessées et presque irréconciliables. Les plus belles sont dans le Bogside. Vous pourrez réserver le Free Derry Tour au musée de Free Derry où un habitant vous contera son histoire et sa vision du conflit, bien sûr partiale. L’histoire est encore difficile à écrire quand on se trouve à quelques mètres du massacre du Bloody Sunday rendu célèbre par U2. De nouvelles initiatives ont fleuri comme celles de Michael Cooper qui proposent des tours qui démarrent près des remparts de la ville dans le quartier du Bogside républicain pour ensuite emmener ses visiteurs dans le Waterside, le quartier protestant unioniste. Pour vous remettre de toutes vos émotions, n’hésitez pas à pousser les portes d’un pub le soir afin de boire une bonne pinte autour d’un groupe de musique irlandaise. Pour plus d’idées, cliquez sur mon programme de 2 jours à Derry/Londonderry.

LA DESTINATION CULTURELLE

TURQUIE

Il y a 100 ans, l’empire ottoman chutait. Naissait alors en 1923, la République de Turquie. Vous l’aurez compris, 2023 sera une année chargée pour ce pays ancré à la fois en Europe et en Asie. Pas besoin de vous rappeler qu’Istanbul est une des villes les plus merveilleuses du monde. Vous entrerez dans les plus belles mosquées: la basilique Sainte Sophie, la mosquée bleue ou la mosquée de Soliman avec des coupoles incroyables dont la particularité, c’est qu’ici, on multiplie les minarets. Le palais de Topkapi est aussi un moyen de mieux comprendre la culture ottomane. Quelques vestiges byzantins nous rappellent un autre grand empire avant sa chute en 1453. Mais la Turquie, c’est aussi des vestiges millénaires avec une concentration de sites antiques parmi les mieux préservés du monde. Si tout le monde court à Ephèse, je vous conseille les bien moins fréquentés Aphrodisias, depuis peu classé à l’UNESCO et dont le stade vous enchantera, ou Termessos près d’Antalya, avec un théâtre perché dans les montagnes. Bien sûr, d’aucuns ne voudront manquer la Cappadoce avec ses églises troglodytes du temps de l’empire byzantin. Entre passé grec, romain, byzantin puis ottoman, on fait difficilement mieux en terme de destination culturelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Pour suivre mes voyages au jour le jour avec mes réseaux sociaux

Facebook
Facebook
INSTAGRAM