EcosseEuropeRoyaume-Uni

LEWIS ET HARRIS : BEAUTES SAUVAGES ECOSSAISES

Peu de gens se rendent dans les Hébrides extérieures. Il faut dire qu’on met plus de temps pour y accéder que d’autres îles écossaises sans être fastidieux pour autant. Alors que Skye se remplit un peu plus chaque année, ces magnifiques îles semblent être ignorées. Pourtant Lewis et Harris, qui ne forment en fait qu’une seule île, vous réservent des plages parmi les plus belles du monde et une myriade de lochs qui scintillent aux beaux jours. On y parle même encore beaucoup le gaélique. Voici une idée de programme de 3 jours entre Lewis et Harris.

JOUR 1/ LEWIS

Lewis, au nord, est certes moins impressionnante qu’Harris. Le relief est plus plat avec des landes parsemées ici et là de lacs. Sur un coin de route, le paysage dégagé nous permet de mieux observer les biches aventureuses. Et en juillet, la fièvre s’empare de la capitale Stornoway. Les jardins du château se transforment en une scène géante pour quatre jours de festival de musique celtique.

CALLANISH STANDING STONES

Si on se risquait une comparaison, on pourrait citer Stonehenge. Ne nous mentons pas pour autant ! Callanish standing stones est bien moins impressionnant. Mais c’est un lieu très serein. Rien que le voyage en vaut la chandelle. Il faut monter un petit promontoire entouré de lochs qui percent les paysages de tourbe. Ici, 40 petites pierres ont été disposées, rangées autour d’un gros monolithe. On plonge en pleine préhistoire. Je vous recommande la venue au coucher du soleil.

THE BUTT OF LEWIS

Les fesses de Lewis, c’est comme ça qu’on pourrait traduire littéralement ce coin du nord de l’île. C’est en réalité l’endroit le plus au nord des Hébrides. Un phare et des falaises qui tombent à pic. Voilà ce qui vous attend ici. Je vous conseille vivement de prendre des jumelles (vos hôtes vous en fournissent souvent dans le coin). C’est l’occasion de voir des oiseaux de mer, en particulier des cormorans. Il n’y a rien d’autre entre la Grande-Bretagne et le Canada mis à part cet Atlantique gris. Le vent souffle fort. Si vous voulez prolonger l’aventure et vous détendre, rejoignez les plages tout près. Sable fin, désert humain mais aussi spot pour surfeurs aguerris.

JOUR 2/ SAINT KILDA

Je ne m’étendrai pas trop ici sur St Kilda car j’y ai déjà consacré un article. Mais de tous mes voyages, c’est sans nul doute un moment des plus émouvants. Site de l’UNESCO européen le plus inaccessible, on peine à croire que des hommes ont vécu si longtemps isolés du monde chassant l’oiseau. Aujourd’hui, ils sont partis et seule une poignée de braves scientifiques y logent. Vous y verrez les vestiges du passé, en particulier les cleits, des greniers en pierre sèche pour conserver les produits de la chasse l’hiver. Mais c’est aussi une atmosphère irréelle lorsqu’on s’approche des gigantesques rochers qui peuvent abriter jusqu’à un million d’oiseaux. Fous de Bassan, macareux, fulmars, guillemots ou encore cormorans … Jamais vous n’en verrez autant concentrés ailleurs sur la planète.

Lire l’article ici

JOUR 3/ SOUTH HARRIS

C’est la plus belle partie de l’île. Les plaines de Lewis cèdent la place à un relief plus vallonné. Les lochs se font encore plus nombreux et changent de couleur à la moindre éclaircie. Et surtout, vous longerez des plages parmi les plus belles du monde. Rien à envier aux Maldives, sauf peut-être le soleil. Et je ne plaisante pas.

A VELO

L’un des meilleurs moyens de voyager sur l’île, c’est encore d’enfourcher un deux roues. Et c’est génial car il existe la Hebridan Way Cycling Route, un circuit qui traverse les 10 îles de l’archipel. Le relief peut parfois décourager mais les paysages nous encouragent vite à poursuivre. En plus, sur la route, quelques galeries d’art peuvent devenir des abris bienvenus en cas de pluie.

LUKENSTYRE

            L’une des plus belles plages du monde. Et aussi l’une des plus grandes de la région. Les campeurs ne s’y trompent pas et y plantent leurs piquets sans réfléchir trop longtemps. Du sable blanc et des eaux turquoise, voilà la récompense. Beaucoup d’Ecossais aiment y promener leurs toutous. Des intrépides se jettent à l’eau. On peut tout simplement la traverser à pied sans voir le temps passer. Et les amateurs de photo attendront le coucher du soleil pour immortaliser le ciel rose-orangé qui se reflète sur le sable.

Informations pratiques sur Lewis et Harris: 

Quand s’y rendre?: Juillet semble une bonne période surtout avec le festival qui se déroule à Lewis.

Comment s’y rendre?:  En ferry, c’est la meilleure solution. Il n’y a aucune route qui relie le continent ou l’île de Skye à Lewis et Harris. Vous partez avec la compagnie Caledonian MacBrayne. Il n’y a qu’un départ par jour aller-retour à partir de Skye. Vous partez d’Uig pour arriver à Tarbert à South Harris. Le départ est à 14h15 (vous devez y être à 13h30). Au retour, il est à 07h20 (vous devez y être à 6h35!). La traversée dure 1h40. Nous avons payé 89,30£ pour deux avec une voiture. Sans voiture, c’est 13£ aller-retour par personne mais bonne chance pour vous déplacer sur l’île.

Il y a d’autres possibilités comme le voyage d’Ulapool au nord de l’Ecosse à Stornoway à Lewis. Mais c’est plus long (2h30) et plus cher (19,50£ l’aller-retour par personne et 104,40£ pour la voiture). Départ d’Ulapool à 10h30 et retour de Stornoway à 7h00 (toujours prendre 45 minutes d’avance).

Il est également possible de rejoindre Stornoway par les airs. Avec la compagnie Loganair, vous pourrez venir d’Edimbourgh, Inverness, Glasgow, Manchester et Benbecula. Un vol vous coûtera entre 200 et 300£. Pas la solution la plus économique, ni la plus écolo.

Où loger? Chez Chrissie, superhost sur Airbnb. L’endroit se situe à Lewis. Maison chaleureuse mais qui ne rivalise pas avec l’accueil de Chrissie, l’atout majeur du logement. Très prévenante, elle nous a prêté des jumelles pour observer les oiseaux à St Kilda. Elle nous préparait aussi des sandwichs pour la journée ou nous attendait encore avec une tasse de thé. Et elle a même écrit une petite carte d’anniversaire à Matthieu. Sans oublier que le logement est au bord d’une superbe plage.  C’est exceptionnel.

Sachez toutefois que loger à Lewis n’est pas toujours l’idéal. C’est assez loin du départ de St Kilda qui part très tôt le matin. Si vous venez d’Ulapool, c’est le bon endroit où loger. Si vous repartez sur l’île de Skye, Lewis est à une heure de Tarbert. Il faudra donc partir vers 5h00 du matin.

Où manger? Skoon Art Café. Idéal pour prendre un thé et des petits gâteaux. La route pour y parvenir n’est pas la plus aisée mais est une des plus belles de l’île. En plus, il y a une galerie d’art. Un endroit très appréciable.

Où louer un vélo? Au Sorrel Cottage. 10£ pour 3 heures de location. Charmant cottage idéalement situé pour débuter de belles balades. Il est situé à Leverburgh à South Harris.

MON AVIS SUR SUR LEWIS ET HARRIS

La pause bienvenue pendant notre voyage dans les Highlands et les îles écossaises. Il n’y a finalement pas grand chose à faire et tout à faire. Aucun site phare mais une myriade de petites merveilles. On pourrait y rester des jours à contempler les paysages et les oiseaux. On pourrait parcourir les plages de sable fin du matin au soir. Ou encore compter tous les lochs en se disant que c’est peine perdue. Lewis et Harris, c’est vraiment le genre de voyages vers lesquels j’aime me tourner désormais et vous découvrirez d’autres destinations comme cela sur ce site. Des destinations en dehors des sentiers battus. Pas forcément pour être différent des autres voyageurs. Plutôt pour me reconnecter aux gens et à la nature en ne se préoccupant pas de cocher des lieux sur une carte. Un voyage sans se presser juste au rythme des éléments.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *