Mes tops 10

TOP 5 DES VILLES BAROQUES

Cette année, Anvers a osé l’extravagance à l’occasion de son festival Antwerp Baroque 2018. Le baroque, cet art tape à l’œil qu’on adore ou qui nous révulse a marqué le XVIIe siècle autant en peinture qu’en architecture. Adieu la Renaissance et ses lignes régulières. Le baroque aime la rondeur, le trompe l’œil et la mise en scène. Les coupoles, les dorures et le clair-obscur font partie des nouveaux codes pour attirer les fidèles à l’époque de la Contre-Réforme. Même s’il n’a pas réussi à tordre le coup au protestantisme, il a laissé des traces indélébiles dans nos villes européennes. 5 villes baroques en particulier n’ont pas peur d’être orgueilleuses.

5. VIENNE

Vienne peut faire la fière au XVIIIe siècle. La capitale de l’empire austro-hongrois accumule les victoires. Contre les protestants lors de la guerre de Trente ans (1618-1648), contre les Ottomans qui ont tenté de prendre la ville en 1683 et contre Louis XIV. Sans oublier que les Habsbourg récupèrent la Hongrie en 1713. Pour célébrer le tout, la ville décide d’ériger de nouveaux monuments. La star, c’est l’église Saint-Charles de Borromée, du nom d’un jésuite qui a clairement œuvré à la Contre-Réforme catholique. Ce que j’adore, ce sont les deux colonnes flanquées devant la façade à l’allure d’un temple grec. Ces 2 colonnes évoquent la colonne trajane avec un bas-relief sculpté qui s’enroule comme pour raconter une histoire qu’on a tissé. Vienne se prend pour Rome et c’est pour cela qu’elle figure parmi les plus belles villes baroques.

Source wikipédia
Source wikipédia

4. DRESDE

On a beau la surnommer la Florence de l’Elbe, Dresde m’apparaît avoir plus de similitudes avec Rome qu’avec la capitale de la Renaissance. Cette ville à l’est de l’Allemagne est souvent éclipsée par ses compatriotes Berlin, Munich ou Hambourg. Pourtant, elle est mille fois plus belle. C’est d’autant plus impressionnant quand on sait quels dégâts les bombardements de la Seconde guerre mondiale ont eu sur elle. Même le neveu de Canaletto a décidé de la mettre sur une toile. Entre le Zwinger et les églises à coupole comme la Frauenkirche, cette ville est l’une des plus représentatives de cet art aux antipodes du classique.

source wikipédia

3. ANVERS

La ville fête Rubens cette année. Ce peintre et homme d’affaires très talentueux a bouleversé la physionomie de la ville. Ses peintures où les jeux d’ombre et de lumière donnent encore plus de puissance à ses sujets qui décorent les églises. Ces dernières n’ont d’ailleurs pas lésiné sur l’or. Il avait juqu’à peint le plafond complet de l’église Saint-Charles de Borromée. On osait même la comparer à la chapelle Sixtine avant qu’un incendie ait tout détruit. Si vous voulez en savoir plus sur le lien entre Rubens et Anvers, cliquez ici.

2. PRAGUE

Parce qu’elle a flirté avec le protestantisme et parce qu’elle a été le déclencheur de la guerre de Trente ans, Prague a été matée comme il se devait. Puis les Jésuites sont venus reconquérir les âmes égarées vers « la mauvaise religion ». Et pour convaincre ce petit monde, ils ont tapissé la ville de baroque. Quand on entre dans l’église Saint Nicolas de Mala Strana, on range ses réticences sur cet art au placard. L’ébahissement nous empare entre les plafonds en trompe l’œil, les statues incarnées et l’or qui se jette partout où il peut. Sans aucun doute la plus belle église dans laquelle je suis entré.

source vanupied

1. ROME

C’est une évidence. C’est dans la capitale des papes que la naissance du baroque a eu lieu. Par la suite, elle devient le modèle à suivre. Le Caravage s’y rend célèbre pour ses clair-obscurs. L’émotion dégagée par les œuvres du Bernin, en particulier le baldaquin de l’église Saint-Pierre lui vaut d’être recruté à Versailles. Les architectes font pousser des coupoles comme des champignons. Ils en feraient presque oublier la prouesse de Brunelleschi à Florence. Art de la puissance retrouvée du catholicisme, souvent pompeux, la baroque ne pouvait mieux seoir à aucune autre ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *