USA

Le duel: Nashville ou Memphis?

Sur la route du Tennessee, 2 villes qui vous emmèneront aux racines de la musique américaine. Nashville ou Memphis, c’est une question qu’on peut se poser si on n’a peu de temps pour visiter le Sud est américain, autrement dit moins de 15 jours. Ces 2 villes ont un autre point commun : très étendues, elles nécessiteront une voiture pour les découvrir. Alors Nashville ou Memphis ?

Un Américain à Nashville
  1. La localisation

Nashville ou Memphis sont situées dans le Tennessee. Nashville est beaucoup plus proche d’Atlanta et pour beaucoup de ceux qui arrivent dans le Sud est américain, c’est à ce hub aéroportuaire que vous atterirez. Si vous décidez de descendre vers le Mississippi puis vers la Louisiane, sachez que la ville est reliée à Natchez par la Natchez Trace Parkway. C’est plus long que l’autoroute mais cela vous permet de traverser des paysages sublimes. Un peu plus à l’écart , Memphis est non loin de Clarksdale si vous souhaitez suivre la route du blues.

Le point va à :NASHVILLE car bien mieux reliée aux grandes villes.

  1. La musique : Music City USA contre Soulsville

Nashville ou Memphis sont deux hauts lieux de la musique américaine.

  • Music City USA

Nashville reste accrochée au statut d’icône de la country music. C’est d’ailleurs ici qu’on a érigé le Music country hall of fame qui racontre l’histoire de ce style musical des origines rurales à nos jours. Bien qu’intéressant, on a vite l’impression qu’on nous sert du clinquant et que tout est country. J’ai encore du mal à percevoir Taylor Swift comme idole du genre. C’est aussi à Nashville qu’on trouve les studios RCA. Si vous êtes fan d’Elvis courrez y car il y a enregistré 240 chansons. Le soir, vous vous rendrez sûrement sur Broadway où vous pousserez la porte d’un honky tonk. Là, en sirotant plusieurs bière entouré de touristes bourrés, vous reprendrez les grands standards de la country. Attendez vous à chanter à tue tête Jackson de Johnny Cash.

Ce qui est intéressant à Nashville, c’est que le statut de Music City USA est toujours d’actualité. Des musiciens du monde entier se lancent à l’assaut de cette ville pour tenter de percer. Ils sont prêts à se saigner pour payer un studio. D’ailleurs, je vous invite à quitter un peu le centre de la ville pour rejoindre le quartier de Music Row où vous verrez une concentration de studios de musique. Jack White y a même établi son studio d’enregistrement où il prend de jeunes artistes sous son aile. Les Kings of Leon ont créé un festival. Nashville, c’est bien plus que de la country. On a rencontré une jeune française qui propose un son rock’n roll avec qui on a longuement conversé. Elle s’appelle Jesska et je vous diffuse la vidéo de son titre. Je lui souhaite le meilleur.

Un studio d’enregistrement à Music Row

Je vous conseille aussi de vite vous écarter des honky tonks. Il y a de super clubs de rock, en particulier dans East Nashville. C’est à The Basement East que nous avons dansé le soir venu sur le concert d’Hurray for the Riff Raff, un groupe de rock emmené par une jeune chanteuse d’origine portoricaine. Sorti en 2017, son nouvel album The Navigator permet à la chanteuse de crier haut et fort la fierté de ses origines. Jusqu’ici, elle en avait honte. Rican beach critique la gentrification du Bronx. Pa’lante qui est le point final du concert affiche cette fierté. Elle évoque le mouvement des Young Lords qu’on peut rapprocher des Black panthers version portoricains du Bronx. Amusant de la voir fredonner des mots en espagnol, elle qui malgré ses origines, n’a jamais appris cette langue. Sortez des sentiers des honky tonk pour écouter d’excellents groupes. A Nashville, la musique se consomme sans modération.

  • Soulsville

Non loin de Nashville, Memphis est aussi  célèbre sur la route musicale américaine. Certes, Elvis y a aussi chanté ses premiers tubes dans le Sun studios et vous pourrez aller voir sa maison à Graceland. Mais ce n’est pas ce que j’ai voulu visité à Memphis. Si la ville est surnommée Soulsville, c’est surtout grâce à la Stax. Ce studio, pourtant tenu par des Blancs, a produit parmi les meilleurs artistes afro-américains de la soul music d’Otis Redding à Isaac Hayes en passant par Carla Tomas. Je ne peux résister à l’envie de vous le diffuser.

Aujourd’hui, de Soulsville, il ne reste que quelques clubs de blues concentrés sur Beale Street orienté touristes. Mais il reste des lieux authentiques où la musique reste du pur délire. On m’a recommandé Wild Bill’s. Trop fatigué, je ne m’y suis malheureusement pas rendu. Mais la musique semble appartenir au passé à Memphis. Même Justin Timberlake n’y est pas resté.

L’iconique studio STAX

Le point va à : NASHVILLE car la musique se joue toujours au présent.

  1. Downtown

Street art à Downton Memphis

Que ce soit Nashville ou Memphis, on ne peut pas dire que leur centre soit charmant. Pas grand chose à part quelques musées. Reste une tour emblématique à Nashville : le Batman Building. A Memphis, j’ai été extrêmement déçu. J’ai trouvé la ville très moche et ils n’ont rien fait pour rendre joli les rives du Mississippi.

Le point va à : NASHVILLE même si Nashville ou Memphis ne sont pas de très jolies villes au sens où on l’entend.

Batman Building
  1. Les visites

A Nashville, la grande attraction est le Music Country Hall of fame. J’ai trouvé ça un peu too much or je sais que beaucoup de personnes adorent. Si les galeries sont au départ intéressantes en traitant du mélange d’influences indiennes, noires ou italiennes, très vite, elles se transforment en vitrines où on expose les objets de tous les chanteurs qu’on peut caser.

Music Country Hall of Fame à Nashville

En revanche, j’ai été étonnamment surpris du musée sur Johnny Cash. C’est un peu petit mais intime. J’ai adoré toute la section qui explique son engagement pour les prisonniers. C’estdans la prison de Folsom qu’il enregistre un de ses albums les plus célèbres. Il y interprète même la chanson d’un des détenus. J’ai apprécié la section consacrée à ses tentatives ratées au cinéma. Plus étonnant, je ne savais pas qu’il avait milité pour la cause des Indiens d’Amérique. On termine par la dernière chanson de sa carrière : Hurt. Une sorte de dernier testament. Même si sa musique a vieilli, c’est pour moi un des plus grands monsieur de la musique américaine car ses engagements vont au delà de son art. Vous pourrez juste avant de sortir du musée écouter d’autres chanteurs reprendre ses chansons. J’ai tout particulièrement adoré la reprise de Ring on fire par Grace Jones.

A Memphis, je n’ai  pas visité les grands temples touristiques de la ville à savoir le Sun Studios ou Graceland. J »avais déjà soupé du Elvis à Nashville au studio RCA. Je me suis concentré sur la musique soul.

Je vous conseille donc la visite du musée de la STAX. Ce studio d’enregistrement restera à jamais mythique. Noirs et Blancs jouaient ensemble : un halo de progressisme dans une partie de l’Amérique ségréguée. Ils allaient se rafraîchir en dehors des studios au Lorraine Motel où a été assassiné Martin Luther King. Les chanteurs ont d’ailleurs pris le micro le jour de sa mort pour appeler au calme. Après les émeutes de Watts à Los Angeles, c’est dans cette ville que les Afro-américains décident de faire venir les chanteurs de la STAX pour organiser leur Woodstock en 1972. Ce Wattstax réservé aux Afro-Américains fut un concert de folie. On y entendait entre autres les Staple Singers et leur tube Express yourself. Ce jour là, il prenait tout son sens. Je ne peux résister à l’envie de vous le diffuser.

Visite poignante au National Civil Rights Center au Lorraine Motel, là où Martin Luther King a été abattu sur le balcon. . Elle débute à l’esclavage jusqu’au moment des droits civiques. Elle s’arrête en 1968 lorsque le pasteur a trouvé la mort même si elle s’étend un peu sur le mouvement Black Panthers qu’on catégorise trop souvent comme un mouvement violent en oubliant que grâce à eux, des petits-déjeuners tout comme des soins médicaux gratuits étaient dispensés aux Afro-Américains. Chaque salle étudie des moments forts : la ségrégation scolaire, le boycott des bus à Montgomery, les sit-in, les freedom rides, la marche de Washington, les violences policières à Birmingham …

National Civil Rights of Memphis

Le point va à : MEMPHIS d’autant qu’on célèbre les 50 ans de la mort de Martin Luther King.

  1. Aux alentours de Downton

Que ce soit Nashville ou Memphis, les centres-villes ne sont pas bien intéressants. Si vous allez à Nashville, il faut absolument loger et parcourir East Nashville. Un quartier qui il y a encore une dizaine d’année était craignos. Aujourd’hui, il est gentrifié. C’est là où vous retrouverez les meilleurs clubs, les meilleures adresses pour prendre un café, croquer dans un burger délicieux ou dans un hot dog revisité. Un autre quartier tendance est celui de Germantown. Réservez impérativement chez Rolf and daughters. Leur poulet au citron est une tuerie.

East Nashville

A Memphis, aucun quartier ne se gentrifie vraiment, ce qui n’est pas une mauvaise chose. Mais effectivement un peu moins attrayant pour le touriste. Sauf peut-être Cooper Street où les restos branchés abondent.

Le point va à : NASHVILLE grâce à East Nashville.

  1. La gastronomie

Excellente cuisine à Nashville. C’est la ville où j’ai le mieux mangé dans le Vieux Sud. Certes, je vous ai parlé de ce qui se passait à East Nashville mais il y a de bonnes adresses partout. Je vous suggère Rolf and daughters dans Germantown et plus loin du centre, Husk, qui propose une cuisine du Vieux Sud mais pas seulement. Biscuit love est un autre de mes coups de cœur dans le quartier de The Gluch. Allez y pour le petit déjeuner et vous n’aurez plus fin à midi. Ce sont des petits-déjeuners inspirés de la région et revisités. Biscuits, sauce gravy, poulet frit sont tous de sortie. Et pour ceux qui aiment manger sur le pouce, les hot dogs de I dream of Weenie dans East Nashville sont une tuerie.

Un bon hot dog chez I dream of Weenie

A Memphis, plus c’est moche, plus il y a de chance que ce soit bon. Ne regardez pas de travers un vieux BBQ en décrépitude. Il vous fera sûrement des travers de porc succulents. Mais il faut aimer que ça baigne dans la sauce et il faut avoir faim.

Le point va à : NASHVILLE car c’est la scène culinaire branchée en ce moment aux USA.

  1. L’ambiance

Nashville ou Memphis pour faire la fête ? Autant dire qu’elle est au rendez vous pour tout touriste qui se rend à Nashville. Beaucoup d’enterrements de vie de jeune fille ou de garçon ont lieu dans les honky tonk. Des Américains du pays entier viennent ici y fêter quelque chose. Et il y a des honky tonks en dehors de Broadway. Et si vous voulez vous éclater avec la population locale, soyez à l’affût d’un bon club de rock conseillé par un habitant.

A Memphis, grosse ambiance sur Beale Street. Les clubs de blues s’alignent mais c’est très touristique. Tellement fatigué, j’avoue avoir abandonné les adresses locales.

Beale Street

Le point va à : NASHVILLE pour faire la fête au son de la country, du rock ou de tout autre style musical. A Nashville ou Memphis, enfilez vos dancing shoes.

  1. L’histoire

L’histoire de Nashville est essentiellement liée à la musique. Memphis s’est développée comme grand port cotonnier. C’est aussi une ville où beaucoup de Noirs se sont installés. Ce n’est pas étonnant qu’elle soit si affiliée au mouvement des droits civiques. Malgré elle, elle est devenue si emblématique dans le parcours de Martin Luther King. Malheureusement, cette histoire s’achève par la tragédie que nous connaissons.

Lorraine Motel

Le point va à : MEMPHIS à cause d’un lien extrêmement fort avec les droits civiques.

BILAN DU MATCH

NASHVILLE 6 – 2 MEMPHIS

A la question Nashville ou Memphis, je réponds sans hésitation Nashville. C’est une ville où la musique se vit encore au présent. Une ville qui en dehors de son centre un peu moche a des quartiers alternatifs extrêmement inventifs à découvrir. Sans oublier une scène culinaire exceptionnelle, sans conteste l’une des meilleure des Etats-Unis. A côté de cela, Memphis paraît un peu terne malgré des musées de grande qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *