AU FIL DES GORGES DU TARN

Le Tarn a creusé en pleine Lozère les gorges les plus longues d’Europe. Et il a laissé des trésors par centaines sur ces 53 kilomètres de méandre. Sur la route, entrecoupée de villages, les paysages sont vertigineux. Ajoutez à cela une faune et une flore exceptionnelle.  Vous entrez dans un des paysages les plus fabuleux de l’Hexagone. Et autant le dire, vous ne serez pas les seul.

Au programme :

  • Une balade au fil de l’eau
  • Une rencontre avec les plus vieux chevaux du monde
  • Des panoramas de folie

C’est parti pour une journée intense!

Ce voyage a été effectué en août 2018.

UNE PROMENADE EN BARQUE DANS LES GORGES DU TARN

            Beaucoup descendront les gorges du Tarn en canoë. Et ils ont raison. Pourtant, ce ne fut pas notre choix. Nous nous sommes embarqués avec Les Bateliers des Gorges du Tarn au départ de La Malène. C’est donc un local qui vous fait la visite dans une barque à fond plat car l’été, le niveau de l’eau est riquiqui. Ce mode de visite était très prisé des touristes dès le XIXe siècle. La balade est enrichissante. Parmi les curiosités, une belle demeure isolée dans les Gorges qui reçoit son courrier par une boîte aux lettres coulissante. Mais aussi et surtout, les Détroits, la plus belle partie des gorges qui est aussi la plus resserée après avoir essuyé quelques rapides.

A LA RENCONTRE DU CHEVAL DE PRZEWALSKI

            Les derniers chevaux sauvages du monde ont été détruits par l’homme. Pourtant, le cheval de Przewalski donne de l’espoir. Encore aperçu au XXe siècle en Mongolie, il disparaît en 1968. Toutefois, des zoos en possédaient. Au Hameau du Villaret, on en a récupéré et le but est de les réadapter à la vie sauvage mais aussi de les accoupler. Avec pour but final une réintroduction en Mongolie. L’environnement des Causses est peut être ce qu’il y a de plus proche des steppes mongoles en France. Ici, on ne caresse pas, on admire juste une espèce qui a bien failli disparaître à tout jamais.

PLEIN LES MIRETTES AU POINT SUBLIME

            Il faut prendre de la hauteur pour admirer toute la majesté des Gorges du Tarn. Le Point Sublime est le plus bel endroit pour cela. Le canyon se révèle dans toute sa longueur, des Détroits jusqu’au Pas de Soucy et à la Roche Aiguille.

Informations pratiques sur les Gorges du Tarn: 

Quand s’y rendre?: Les mois de juillet et août sont bondés. Préférez les mois de juin ou de septembre.

Où loger? Le château de la Caze si vous voulez loger dans un château de style Renaissance. L’endroit est très bien situé et la piscine est très agréable. En revanche, il faut aimer l’aspect un peu austère du château avec des meubles très sombres.

Hôtel Burlatis à Sainte-Enimie. Petite chambre et propriétaire sympa. Pas loin, pas mal de restaurants.

MON AVIS SUR SUR LES GORGES DU TARN

On remontait tranquillement le Languedoc pour nous rapprocher de la maison encore très lointaine. Les Gorges du Tarn sont vraiment spectaculaires. Dommage qu’elles soient bondées. Mais ce qui est sûr, c’est que la Lozère, département le moins peuplé de France est sûrement aussi l’un des plus beaux.

D’autres articles vous attendent sur notre périple dans le Languedoc-Roussillon:

⇒ Le Mont Lozère, terre de transhumance

⇒ Le musée du Désert, un hommage aux protestants du Languedoc

=> Nîmes et ses environs

=> Le Narbonnais

⇒ Le Pays cathare

=> Le Pic du Canigou

=> Carcassonne

=> La Bambouseraie de Prafrance

=> Montpellier

=> Les environs de Montpellier

=> Le cirque de Navacelles

=> Le chaos de Montpellier-le-Vieux

=> Le Mont Aigoual

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Pour suivre mes voyages au jour le jour avec mes réseaux sociaux

Facebook
Facebook
INSTAGRAM